DNJ_titre1.tiff

DNJ_titre2.tiff

 

LES AMANTS DE JULIETTE sĠelectrolysent

Quoi de neuf docteur 2015

Serge Adam (tp), Beno”t Delbecq (cl, samplers, basss station), Philippe Foch ( tablas, laptop)

 

CĠest dans un mme esprit dĠambiance Žlectrique que le trio des Amants de Juliette sĠouvre aux musiques du monde. LĠŽlectricitŽ nĠy est plus urbaine mais va puiser ˆ des sources intemporelles. En ce sens cĠest un peu comme sĠil y avait fusion entre lĠesprit de Miles Davis et celui de Don Cherry mais avec une approche fondamentalement moderne. Comme dans le cas de Bob Belden, le trio cherche ici les espaces, les grands espaces. Cherche les juxtapositions des nappes dans une sorte de voyage sonore auquel contribue lĠapport Žvident des tablas de Philippe Foch. Il y a une forme de complŽmentaritŽ Žvidente entre les trois musiciens animŽs chacun par une rŽelle personnalitŽ musicale diffŽrente et pourtant symbiotique. ‚a joue ˆ trs haut niveau dans tout ce que le trio permet de combinaison diffŽrente. Lˆ o Belden puise dans un jazz Žlectrique, le trio porte ce mme jazz aux confins du monde portŽ par des mŽlismes orientaux, des incises, des mŽlange acoustiques et Žlectroniques. Les trois sĠen donnent ˆ cÏur joie, un peu comme de gŽniaux chercheurs pour sĠaffranchir de toutes barrires stylistiques et tenter tout ce qui leur passe par la tte comme sur ce morceau o Delbecq que lĠon attend Žlectrique mais qui pourtant sĠempare du piano pour jouer sur un contraste fascinant.

Musique en Žveil, musique en mouvement perpŽtuel, musique de lĠinattendu et de lĠimpromptu.

Superbe.

Jean-marc Gelin
04/10/2015